Un processus de changement a beau être bien préparé, il faut toujours attendre de voir ce que cela va finalement donner.

Une fois un projet lancé, il est souvent difficile de continuer de prendre la température.

  • Quel est l’impact précis sur le groupe cible concerné?

  • Quelle est leur perception?

  • Quel est le degré de résistance?

  • Que pensent-ils de la communication?

  • Sont-ils convaincus des avantages pour l’organisation, leur équipe et eux-mêmes?


Afin d’offrir une réponse objective à ces questions, ZENIT a mis au point l’Indice de changement.

Au moins une fois par mois, il faut répondre en ligne à 5 questions simples. Sur la base des réponses, le management reçoit un rapport synoptique intitulé Dashboard avec tous les chiffres clés.

Vous savez ainsi quels groupes cibles réagissent comment à quelles décisions ou actions concrètes. Ce qui est important,  c’est que vous restiez en contact avec l’impact concret sur l’implication et la motivation. Il en ressort également la quantité d’énergie qui “se perd” en résistance et démotivation.

En réagissant rapidement, vous êtes en mesure de corriger des projets en cours. La fréquence et la nature de la communication peuvent également être adaptées avec flexibilité. L’expérience nous apprend que c’est précisément là que le bât blesse.
Ils sont très forts, très professionnels, très à l’écoute du client et ont un haut degré d’empathie pour s’intégrer à la situation dans l’entreprise et en jouer. J’en ai été très impressionné.
Q*For referentenonderzoek Citaat uit het Q*For referentenonderzoek